03/07/2020

La voix des résistants dans les geôles sionistes N° 5 – Juin - Juillet 2020


la torture dans les prisons sionistes
Représentants de l’âme combative du peuple palestinien et des peuples arabes, les prisonniers palestiniens et arabes détenus dans les prisons sionistes sont avant tout des prisonniers de guerre. Ce statut leur est refusé par l’occupant colonial sioniste parce qu’il ne se considère ni colonial ni occupant et qu’il refuse toutes les chartes internationales tant qu’elles ne justifient pas ses crimes. Mais, parce qu’ils refusent la logique coloniale sioniste, le peuple palestinien et sa résistance insistent et se battent pour faire reconnaître le réel statut des prisonniers : des prisonniers de guerre, puisqu’ils résistent à une entité qui a été fondée par la guerre et ses atrocités, à une colonie de peuplement qui vise à les expulser de leur pays, leur patrie, leur terre et leurs terres.

26/05/2020

La voix des résistants dans les geôles sionistes N° 4 – mai 2020





Les pressions exercées contre le peuple palestinien et sa résistance, et notamment contre le mouvement national des prisonniers, pour délégitimer sa lutte et ses droits historiques, se poursuivent sans relâche. Que ce soit par l’entité coloniale sioniste ou son protecteur, les Etats-Unis, ou même par les puissances impérialistes et leurs sujets dans le monde. C’est dans le cadre de ces pressions visant à délégitimer la lutte et les droits palestiniens que s’inscrit la tentative sioniste de supprimer les comptes bancaires des prisonniers, des prisonniers libérés et de leurs familles, ainsi que les familles des martyrs détenus par des banques arabes et palestiniennes. 

24/04/2020

La voix des résistants dans les geôles sionistes N° 3 – avril 2020


  
martyr Nur Barghouty
La propagation du virus corona dans le monde, et notamment dans l’entité sioniste, a entraîné de graves dangers sur la vie des prisonniers palestiniens. Dès le mois de mars, de nombreux indices ont indiqué que le virus est entré en prison, par le biais des instructeurs, des geôliers et infirmiers sionistes, mais l’occupant a refusé de prendre les mesures nécessaires pour le stopper, il avait au contraire supprimé les produits de nettoyage à disposition des prisonniers, les empêchant de se protéger eux-mêmes. 

06/04/2020

Karim Yunis, le doyen des prisonniers palestiniens, à coeur ouvert



Karim Yunis, doyen des prisonniers palestiniens

"Louanges à Dieu, prières et paix sur le messager de Dieu, sur sa famille et tous ses compagnons. A ma naissance, Karim Yunis était détenu depuis environ 7 mois. Le temps a passé, puis je suis entré en prison, alors que Karim y était déjà depuis 20 ans. C’était en 2003, il se trouvait à l’apogée de son aptitude, en tant que l’un des plus importants dirigeants du mouvement des prisonniers. En ce temps-là, il faisait partie des rares auxquels s’appliquait cette appelation. Les années sont passées, sans que je rencontre Karim. Par la grâce de Dieu, je fus transféré à la prison de Haddarim en 2014 pour étudier le magistère, mais à cause de la division palestinienne, je fus contraint de suivre, avec quelques-uns de mes frères, les cours de « licence » en sciences politiques, et nous avions étudié avec Karim (cours sur « la société arabe en Israël »)" ....

24/03/2020

La voix des résistants dans les geôles sionistes N° 2 – mars 2020



L’occupant sioniste a profité de la propagation du COVID -19 en Palestine occupée (surtout dans les territoires occupés en 48) pour accroître sa répression dans les prisons surpeuplées, à l’encontre des résistants palestiniens, et même pour activer la propagation du virus. Sous prétexte de protéger les prisonniers, il a supprimé les visites familiales, sans pour autant permettre les coups de fil ou installer les téléphones publics dans les prisons, comme l’occupant l’avait promis, après la grève de la faim générale des prisonniers au cours de l’année 2019. De même, il a supprimé 140 produits des cantines, dont de nombreux produits d’entretien, pour empêcher les prisonniers palestiniens de désinfecter les cellules et empêcher la propagation du virus parmi eux. 

01/03/2020

La voix des résistants dans les geôles sionistes N° 1 – mars 2020



le prisonnier Muwaffaq Aruq



L’arrestation, l’interrogatoire, la torture, la prison et ses conditions inhumaines, cela fait partie intégrante de l’occupation sioniste de la Palestine. Depuis plus d’un demi-siècle, les prisonniers palestiniens luttent contre les mauvais traitements dans les prisons de l’occupation, qui n’a jamais considéré que les Palestiniens et arabes arrêtés et détenus étaient des prisonniers de guerre, alors que c’est le statut véritable des résistants qui luttent contre l’occupation de leur pays, par les armes ou la parole, par la formation de cellules combattantes ou la rédaction d’articles, ou qui témoignent des violences quotidiennes que leur peuple subit depuis l’occupation de la Palestine en 1948. 

20/02/2020

« La résistance ripostera dans l’heure à tout assassinat»



Ziyad Nakhale, secrétaire général du Mouvement du Jihad Islamique, a déclaré, au cours d’une intervention à une conférence du Mouvement à Gaza rassemblant les différentes composantes de la résistance et de la société palestiniennes, que la politique sioniste des assassinats ne pourra pas venir à bout de la résistance, ni obliger le peuple palestinien à abandonner ses droits »