20/02/2020

« La résistance ripostera dans l’heure à tout assassinat»



Ziyad Nakhale, secrétaire général du Mouvement du Jihad Islamique, a déclaré, au cours d’une intervention à une conférence du Mouvement à Gaza rassemblant les différentes composantes de la résistance et de la société palestiniennes, que la politique sioniste des assassinats ne pourra pas venir à bout de la résistance, ni obliger le peuple palestinien à abandonner ses droits »

23/01/2020

La réunion mondiale dans al-Quds est signe d’une décadence évidente des valeurs


Au Nom de Dieu, le Clément le Miséricordieux

Communiqué du Mouvement du Jihad islamique en Palestine

De nombreux chefs d’Etats sont réunis aujourd’hui dans la ville occupée d’al-Quds, illustrant le degré de l’hypocrisie internationale et l’abrutissement des consciences, qui causèrent la Nakba du peuple palestinien dont les effets perdurent et sont responsables de la souffrance du peuple palestinien, visible et entendue par le monde entier.

02/12/2019

Prisonniers palestiniens et arabes martyrs assassinés dans les prisons de l’occupation sioniste 1967 - 2019

prisonnier martyr Uwaysat

prisonnier martyr Shalalda

222 prisonniers palestiniens ont été exécutés par l’occupant sioniste depuis 1967. Ces exécutions sont commises de manières différentes, selon les périodes. Au cours de l’Intifada al-Aqsa, les exécutions des prisonniers étaient commises lors de l’arrestation, avant même qu’ils ne soient enfermés dans les prisons. Tout au long de la période, la négligence médicale a été une des formes les plus courantes de l’exécution des prisonniers. Qu’ils soient blessés par l’occupant ou malades, les prisonniers palestiniens ne reçoivent pas les soins nécessaires. Outre le fait qu’ils sont utilisés comme cobayes pour des industries pharmaceutiques dans l’entité coloniale, ce qui aggrave souvent leurs maladies, les médecins de l’occupant commettent couramment des « erreurs médicales » envers les prisonniers.

25/11/2019

Résistance en Palestine : poursuivre le chemin de la libération N°18 Novembre 2019



Une fois de plus, la résistance palestinienne a prouvé sa capacité de riposter à l’agression sioniste contre la bande de Gaza, lorsque les Saraya al-Quds, la branche militaire du mouvement du Jihad islamique, a paralysé la vie dans plus de la moitié de l’entité coloniale, du 11 au 13 novembre. les assassinats ciblés par l’occupant sioniste ont été immédiatement suivis d’une riposte ferme et ajustée. Cependant, la cause de l’agression est toujours là, la crise politique vécue par l’entité coloniale, et notamment par Netanyahu, qui s’accroche au pouvoir et qui est prêt à toutes les aventures risquées pour le conserver. 

13/11/2019

la bataille « le cri de l’aube » : Riposte palestinienne aux assassinats des dirigeants du mouvement du Jihad islamique et de leurs familles




A l’aube du mardi 12 novembre 2019, l’aviation sioniste tire des missiles sur la maison du commandant des Saraya al-Quds (branche armée du Jihad islamique en Palestine), région du nord de Gaza. Le combattant Baha’ Abul Ata (42 ans) et son épouse Asma’ (39 ans) sont tués sur le coup et leurs enfants blessés. Quelques minutes plus tôt, l’aviation sioniste a tiré un missile sur une maison située dans la ville de Damas, la capitale syrienne, tuant deux jeunes : Mu’az al-Ajouri le fils du membre du bureau politique du mouvement du Jihad islamique, Akram Ajouri, et son garde de corps, Abdallah Hassan Youssef.

19/10/2019

Résistance en Palestine : poursuivre le chemin de la libération 0ctobre 2019 N°17






Les marches du retour, les prisonniers, les actes quotidiens de la résistance en Cisjordanie et Al-Quds occupées, les manifestations de protestation dans les territoires occupés en 48 et dans les camps palestiniens au Liban, témoignent de la vitalité du peuple palestinien, qui poursuit son combat contre l’occupation, par tous les moyens possibles. Même s’il peut sembler que les objectifs des uns et des autres sont différents, il n’en demeure pas moins que l’invasion sioniste de la Palestine reste la première responsable de tous les maux qui touchent les Palestiniens, où qu’ils se trouvent. Les marches du retour sont parvenues à rassembler tous les mots d’ordre et les objectifs, en consacrant des marches pour telle ou telle cause, toutes les semaines, en gardant à l’esprit que le retour des réfugiés reste au centre des revendications. Pendant toute cette période, qui a assisté à des bouleversements régionaux et à une profonde crise politique dans l’entité sioniste, les Palestiniens n’ont cessé de manifester pour le soutien aux prisonniers, avant-garde de la lutte palestinienne.

07/10/2019

Ziyad Nakhale : « Toute atteinte portée à nos prisonniers est une déclaration de guerre »



A l’occasion du 32ème anniversaire de la proclamation de la naissance du Mouvement du Jihad islamique en Palestine, et au cours d’un rassemblement de plusieurs dizaines de milliers de Palestiniens, à Gaza, le samedi 5/10, M. Ziyad Nakhalé s’est adressé à tous ceux qui affirment et soutiennent la voie de la résistance à l’occupation et l’invasion sionistes.