07/10/2018

Parier sur les Etats-Unis, c'est parier sur le diable



Discours de Ziyad Nakhalé, secrétaire général du Mouvement du Jihad islamique en Palestine prononcé devant les foules et les dirigeants nationaux palestiniens qui participent à la marche du retour, à Gaza, et transmis par les chaînes télévisées au peuple palestinien et aux peuples de la nation le vendredi 5 octobre 2018. Immédiatement après le discours, les formations politiques palestiniennes, y compris le Fateh, ont salué et approuvé les 5 points proposés par M. Ziyad Nakhalé, pour avancer vers la réconciliation nationale.


« Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux

Louanges à Dieu, prières et saluts sur le messager de Dieu, notre maître Mohammad, sa famille et ses compagnons, et ceux qui le suivent jusqu’au jour de la Résurrection

A mes nobles frères et sœurs, aux dirigeants de l’action nationale, aux cadres et militants de l’action nationale et islamique, aux organisations de la résistance, aux personnalités, imams et prédicateurs, aux familles des martyrs et blessés, aux héros des unités de caoutchouc, des unités qui coupent les barbelés, des unités de tracasserie nocturne et des unités des cerfs-volants et ballons incendiaires, aux secouristes, aux journalistes, témoins de la vérité…. A tous les prisonniers, aux dirigeants libérés et déportés, aux combattants de toutes les organisations de la résistance, fer de lance de notre peuple dans sa résistance à l’occupation et qui le protègent

Saluts à vous tous, vous qui faites la vie à partir de la mort

Saluts à vous, qui êtes debout sur la terre de la certitude

Saluts à vous, qui élevez d’un degré l’espoir de la victoire

Saluts à vous, qui soumettez la douleur et épouvantez les envahisseurs

Saluts à vous qui affrontez les tueurs avec vos yeux et les tuez épouvantés

Saluts à vous alors que vous instaurez la paix pour tous les gens

A notre peuple grandiose, au peuple de Palestine là vous êtes, à tout martyr parmi vous qui représente lui-même une nation, à tous les enfants du monde… Voilà les enfants de la Palestine, les fils de la Palestine, les jeunes filles et les jeunes gens qui lèvent haut leur stature, qui s’élèvent en martyrs, alors que les tueurs demeurent pour être avalés par la terre.

Aux mères des martyrs, au soeurs et frères des martyrs, lorsque nous nous rassemblons aujourd’hui pour notre rendre-vous ici, nous renouvelons la promesse à nos fils qui nous quittent martyrs tous les jours, en leur disant : nous venons à votre rencontre, nous ne tarderons pas. Nous avons décidé et nous avons l’intention de vous rencontrer, ne vous retournez pas même si vous sommes quelque peu en retard.

A notre peuple héroïque, vous êtes ici pour poursuivre la voie vers la Palestine, mais les ennemis veulent notre soumission, en nous encerclant et en nou tuant, ils nous placent devant deux choix : la mort ou la soumission. Nous choisissons le martyre, en poursuivant la voie de la lutte, car le martyre est la vie pour notre peuple, la vie pour nos fils et pour notre nation, alors que la soumission est la mort pour eux. C’est pourquoi nous ne les laisserons pas nous vaincre dans cette guerre, par notre détermination, notre insistance et nos sacrifices, nous vaincrons.

Ils ne peuvent tuer en nous la vie, la preuve en est que vous êtes là

Ici, vos frères, vos sœurs et vos fils se sont élevés en martyrs

Ici, vous pavez notre route vers la Palestine et vers al-Quds

 A  cause de vous, la bannière ne tombera pas, et nos armes resteront levés
 
Ici, nous affrontons les tueurs et les criminels

Ici, nous dévoilons les courtiers et les comploteurs

Ici, nous affrontons l’entité de l’arrogance, du racisme hideux et exécrable, qu’aucun Etat dans le monde n’a osé affronter, mis à part vous.

Cette entité qui se nourrit de sang et de la souffrance des gens, vous la matez aujourd’hui par votre résilience et la justice de votre cause, et vous préparez le jour de la victoire prochaine, par la permission de Dieu.

A notre peuple courageux à Gaza et en Cisjordanie, la sauvagerie sioniste envers les marches du retour, ce crime répété, ce ciblage en vue de toucher mortellement, comme cela a eu lieu vendredi dernier, doivent s’arrêter. Les forces de la résistance doivent assumer leur responsabilité envers cela.

Notre résistance courageuse a la capacité et les possibilités de faire de « la couverture de Gaza » et des colonies à proximité un endroit invivable.

Les forces de la résistance, et à leur tête nos Saraya couronnées de victoire et les Brigades courageuses d’al-Qassam, et toutes les forces de la résistance, ne pourront poursuivre leur silence, elles avanceront le moment venu pour faire cesser cette désinvolture envers le sang de notre peuple. Nous devons savoir que le prix de la liberté est lourd, et nous devons le payer sans hésitation.

Le blocus imposé, de manière injuste et agressive, doit finir, et à ce propos, nous devons aborder le dossier de la réconciliation qui est directement lié au blocus. Ce blocus auquel participe nos frères de l’Autorité palestinienne, sous des prétextes injustes. Il est temps que l’Autorité palestinienne réalise que le projet national palestinien est en train de s’effondrer au bénéfice du projet sioniste. C’est pourquoi nous interpellons le frère Abu Mazen et lui disons : tu ne peux t’adresser à l’ennemi historique de notre peuple et de notre nation avec la paix, les initiatives de paix, et en acceptant des concessions, et t’adresser  à nous par le langage de la guerre, et le langage des sanctions. Il y a de la place pour nous et pour toi dans ce lieu, sur la base de l’unité du peuple palestinien, l’unité de ses forces politiques pour affronter les tentatives de liquider la question palestinienne, qui a commencé par le fait de considérer al-Quds comme capitale « d’Israël ». Ne laisse pas ton opiniâtreté tuer ton cœur et ta raison. Nous pensons qu’il est temps de nous asseoir ensemble et de construire les ponts de la confiance, de dépasser l’esprit partisan mortel et de commencer, avec notre grandiose peuple, la marche à nouveau vers la liberté.

Personne n’a le droit d’enjamber, tout seul, les sacrifices de notre peuple, 70 ans après la Nakba.

C’est pourquoi nous affirmons une nouvelle fois notre attachement à l’initiative en dix points proposée par le grand dirigeant national, dr. Ramadan Abdallah, en 2016, pour sortir de l’état d’impasse dans la marche du peuple palestinien.

A cette occasion, je propose une initiative pour accéder à la réconciliation, pour toutes les forces de notre peuple, loin des délégations qui ne se sont pas arrêtées de bouger depuis plus de dix ans, entre le Caire, Beirut et d’autres capitales arabes et non arabes, et qui s’enlisent sur place :

1 – Considérer la réconciliation comme une priorité nationale dans la lutte contre notre ennemi, elle est la clé pour dépasser les divergences et les conflits à l’intérieur du peuple palestinien.

2 – Se réappproprier la réconciliation nationale au bénéfice du tout palestinien, l’ensemble du peuple palestinien est victime de cette divergence.

3 – Nous appelons dans l’immédiat à la rencontre au Caire du comité préparatoire qui s’est réuni à Beirut le 10 décembre 2017, et qui a représenté le tout palestinien, pour commencer à traiter toutes les divergences et les écarts entre nous, et à construire à partir des décisions qui y avaient été prises.

4 – Affirmer, de la part des forces de la résistance, que l’accalmie ne signifie pas ne pas défendre notre peuple, et ne nous conduit pas à des accords politiques avec l’ennemi. Nous cherchons uniquement avec les frères en Egypte les moyens d’en finir avec le blocus contre notre peuple. C’est un choix basé à partir d’une position de responsabilité nationale, et non une position de faiblesse sur le terrain, nous devons assumer cette responsabilité ensemble, sans exception, et finir ce blocus inique et ces sanctions injustifiées qui ont été prises dans un contexte de bras de fer pour briser la fraternité.

5 – L’ensemble doit s’engager à développer les moyens de la résistance, sous toutes ses formes, et en fonction des possibilités, en Cisjordanie et dans al-Quds, pour affronter ce qu’ils appellent « deal du siècle », qui est la nouvelle mise en scène pour liquider ce qui reste de la question palestinienne et liquider nos droits à tout jamais.

Aux frères et sœurs, à notre peuple grandiose

Malgré la noirceur qui nous entoure, notre peuple fier réalise tous les jours de nouveaux actes de bravoure, par sa résilience et son unité. Nous découvrons jour après jour que ceux qui ont parié sur les Etats-Unis, et ceux qui parient toujours, ils parient en fait sur le diable. Les Etats-Unis qui protège « Israël », qui lui procure tous les moyens de la force ; par ses armes nous sommes tués tous les jours, en tout lieu dans notre monde arabo-musulman.

C’est pourquoi les Etats-Unis ne peuvent être des alliés de nos peuples et notre nation, ils ne peuvent nous protéger, nous ne pouvons leur remettre tout ce qu’on a, sous des prétextes mensongers. Personne, quelle que soit l’élévation de son rang, ne peut offrir al-Quds ni la Palestine, en contrepartie du maintien de son trône ou son royame. Cela contredit l’histoire, effrite la géographie, déchire la doctrine. Qui ose être le cheval de Troie de cette époque pour affronter la nation, son histoire et sa doctrine ?

Ils doivent savoir, ceux qui pensent que leur fortune leur permet d’offrir la Palestine et al-Quds, comme ils offrent leur argent et leur pétrole, aux envahisseurs et tueurs, ceux qui offrent l’histoire comme ils offrent leur sens moral, nous leur disons que vous êtes dans l’erreur, la Palestine n’est pas un poids supplémentaire incluse dans votre pouvoir, elle est le joyau de l’histoire, le joyau de la géographie et le joyau de l’islam. Arrêtez vos concessions et vos complots. Si vous ne pouvez pas nous aider, laissez-nous, ne complotez pas contre nous pour vos trônes périssables.

Frères et sœurs, les relations nationales palestiniennes nous préoccupent énormément, et c’est pourquoi nous avons agi, au cours de la période précédente, à raffermir ces relations avec l’ensemble, sans exception, mais notre relation avec nos frères du Hamas a pris une part importante de cette préoccupation, et a avancé à grands pas, et notamment la relation sur le terrain entre Saraya al-Quds et les Brigades d’al-Qassam. Nous avons également noué des relations avec nos camarades du FPLP, et aussi renforcé notre relation avec le FPLP-Commandement général. Nous tentons toujours de renforcer nos liens nationaux avec toutes les organisations de l’action nationale palestinienne et les forces de notre peuple, pour servir notre cause et notre résistance.

Frères et sœurs, avant de conclure, permettez-moi de présenter, à mes frères du mouvement du Jihad islamique, dirigeants, cadres et membres, les remerciements les plus chaleureux pour la confiance qu’ils m’ont accordée et qu’ils ont accordée à leurs frères du nouveau bureau politique, pour porter la bannière de la lutte et de la résistance en cette période difficile de l’histoire de notre peuple et de notre natin.

Nous vous promettons et promettons à notre peuple que nous serons à la hauteur de vos attentes, des combattants et des défenseurs des buts et visions de ce mouvement d’avant-garde qui a donné ses dirigeants en martyrs sur la voie du vrai et de la liberté, et en premier lieu, le grand dirigeant national le martyr dr. Fathi Shiqaqi.

Nous ne pouvons que nous arrêter devant le rôle exceptionnel du grand dirigeant national, dr. Ramadan Abdallah, qui a dirigé le mouvement pendant plus de vingt ans, mouvemen qui s’est imposé à la vue et à l’ouïe du monde, qui est à présent alité pour cause de maladie, et pour qui nous implorons Dieu pour sa guérison.

Le mouvement a offert des centaines et des centaines de grandes figures, en martyrs, prisonniers et blessés, nous ne pouvons pas tous les citer. A tous, nous affirmons notre fidélité et promettons de tenir fermement la bannière de la lutte et de la résistance jusqu’à la victoire.

Finalement, je remercie toutes les forces et organisations arabes et islamiques, les personnalités nationales, arabes et islamiques, qui nous ont félicité pour ce grand pas que notre mouvement a accompli lors des dernières élections. Nous leur promettons tous de rester unis, épaule contre épaule, portant ensemble la Palestine, la bannière de la liberté et de la gloire.

Saluts à notre peuple grandiose

Saluts à nos martyrs généreux

Saluts à nos courageux prisonniers

Saluts à nos blessés héroïques

Saluts à vous tous

Paix, miséricorde et bénédictions de Dieu sur vous


Aucun commentaire:

Publier un commentaire